Lycées Généraux & Technologiques 24 élèves maximum par classe Une nécessité !

Publication : 10 décembre 2020 Mis à jour : 10 décembre 2020

Des raisons sanitaires

Cette année, plus encore qu’auparavant, nos classes débordent, 35 élèves… parfois 36 ou plus. Dans le contexte d’épidémie que nous connaissons, ce n’est pas acceptable ! Comment entendre qu’on refuse des réunions à plus de 10 personnes mais qu’on laisse s’entasser 36 individus dans un environnement exigu et des salles parfois inadaptées… S’y rajoute la réforme du lycée qui fait éclater les groupes classes, multipliant les brassages. Il est urgent de retrouver plus d’espace dans nos classes ! Il est temps d’exiger des locaux permettant de travailler dans de bonnes conditions et une vraie vie lycéenne.

Lire la suite : Lycées Généraux et Technologiques 24 élèves maximum par classe Une nécessité !

ÉDUCATION PRIORITAIRE

Il y a urgence pour une autre politique
Donnons plus à celles et ceux qui ont le moins

Pourquoi le projet Elimas veut liquider l’Éducation prioritaire ?

À chaque réforme, on nous explique que l’Éducation prioritaire ne remplirait pas sa mission : difficultés et inégalités qui perdurent, étiquette « stigmatisante » créant fuite des élèves les moins en difficultés et une ghettoïsation, multiplicité des labels non lisibles…

Au prétexte que la carte des réseaux actuelle oublie les LP, les zones rurales défavorisées et les écoles isolées, une expérimentation dans les académies d’Aix‐Marseille, Lille et Nantes va créer des « contrats passés entre les établissements et les rectorats sur la base de leur projet ». Selon la secrétaire d’État à l’Éduc prio, il y aura un « cadrage et une grille d’indicateurs nationaux ». Or , instaurer un cadre national avec des indicateurs (lesquels ?) et attribuer des moyens locaux par « projet », c’est incompatible.

Lire la suite du tract et télécharger leau format PDF.

Télétravail : un rendez-vous manqué

Personnels de Vie scolaire sous tension ! Mobilisation le 1er décembre

Publication : 24 novembre 2020 Mis à jour : 25 novembre 2020

Personnels de Vie scolaire sous tension !

Depuis le début de la crise, les services de Vie scolaire sont en surchauffe et travaillent sous tension permanente. Les établissements scolaires sont des lieux de contamination comme les autres. Ainsi, entre la gestion des absences des élèves en augmentation dans la période, l’application du protocole pour la demi-pension et les internats, les équipes sont au bord de l’épuisement. Il est temps de dire Stop !

La CGT Éduc’action appelle à une journée
« Vie Scolaire morte ».
Toutes et tous en grève le 1er décembre !!

 Télécharger le tract au format PDF

 Retrouver l’appel intersyndicale de soutien à toutes les actions

REVALORISATIONS
Une superposition de mesures inconséquentes

Le ministère a présenté aux organisations syndicales ses arbitrages concernant les revalorisations salariales des personnels de l’Éducation nationale à compter de 2021. Au regard de ces annonces, la CGT Éduc’action pointe l’inconséquence du ministère sur une question pourtant essentielle pour les personnels. De plus, le ministre conditionne une éventuelle loi de programmation pluriannuelle aux conclusions du Grenelle de l’Éducation et au soutien des futures propositions ministérielles par les organisations syndicales. Intolérable. Pour le moment, les revalorisations ne concerneraient que 31% des personnels enseignants, CPE et PsyEN et se limitent seulement à 400 millions pour 2021 puis à 500 millions d’euros annuels à partir de 2022. Loin, très loin de la révolution annoncée par le ministre…

MOUVEMENT 2021

PEF spécial mutation 2021

Dans le supplément du PEF 265 retrouvez toutes les informations sur le mouvement 2021.

  • 2nd degré
  • 1er degré
  • Assistants Sociaux et Conseillers Techniques de Service Social
  • Personnels administratifs ITRF
  • Recours administratif

Bulletin officiel spécial n°10 du 16 novembre 2020

Bulletin officiel spécial n°10 du 16 novembre 2020 (site du ministère de l’Éducation nationale)

Lire la suite

DÈS CETTE RENTRÉE NE CONFINONS PAS NOS REVENDICATIONS

Annulation de l’hommage national à Samuel Paty

Protocole sanitaire inadapté :

un mépris intolérable pour les personnels !

Pour la CGT Éduc’action, il est intolérable qu’à deux jours de la rentrée, et après deux semaines de vacances, les personnels et les familles apprennent son annulation précipitée.

D’autres choix étaient possibles, comme le report de la rentrée d’une journée demandée par la CGT Educ’action.

Notre organisation demande à ce que le mépris du gouvernement et du ministère à l’égard des personnels cesse. Il est tout aussi  inadmissible de laisser ouverts les écoles et établissements scolaires sans véritables garanties sanitaires pour les personnels et les élèves accueilli·es.

Les personnels de l’Éducation nationale ne peuvent pas être de simples variables d’ajustement au maintien de l’économie de marché.

Télécharger le tract au format PDF

Un gouvernement dépassé, une population reconfinée.

Sécurité & santé des personnel

SÉCURITÉ ET SANTÉ DES PERSONNELS

MASQUES

Exigeons de notre employeur une amélioration des conditions de travail

Dès la reprise en présentiel, la CGT Éduc’action a exigé du ministère qu’il garantisse la santé et la sécurité des personnels en leur fournissant toutes les protections nécessaires. Le masque fait partie du protocole réglementaire. Il occupe désormais le quotidien des personnels et des élèves. Depuis la rentrée, les personnels sont confrontés à son port prolongé et parfois inconfortable comme c’est le cas de certain·es AESH qui peuvent accompagner un enfant 6h de rang sans pause.

Le masque pose un certain nombre de questions : Y une dotation insuffisante ou inexistante dans les écoles et établissements scolaires obligeant trop souvent les personnels et les familles à les acheter ; Y une complète protection qui n’est pas assurée, même par les autorités sanitaires ; Y un outil peu adapté à notre activité professionnelle, basée sur l’oralité et l’interaction sociale ; Y un manque de masques transparents pour enseigner à certain·es élèves en situation de handicap, en maternelles CP, CE1, UP2A, en langues vivantes…

Le port prolongé du masque n’est pas sans poser de problèmes sur la santé des personnels et il remet profondément en cause l’interaction avec les élèves. Il bouleverse ce moment si précieux de la classe où tous les sens sont en éveil.

Lire le tract et télécharger le tract au format 

Nouvelles mesures sanitaires à l’École : nouveau symbole de l’impréparation du ministère

Nouvelles mesures sanitaires à l’École :

nouveau symbole de l’impréparation du ministère

Le ministère de l’Éducation nationale annonce que les modalités de gestion de la crise sanitaire vont être modifiées à compter du 22 septembre sur la base des nouvelles recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP).

Si le ministère ne change pas le protocole établi avant la rentrée, il modifie très sensiblement la définition des cas contacts et de leur traçage, les modalités d’isolement des élèves-personnels et la fermeture des classes. Désormais, sans toucher aux recommandations sur les gestes barrières et autres précautions d’hygiène à suivre, le ministère estime que les personnels et les élèves de moins de 11 ans en contact avec un cas Covid confirmé ne sont plus systématiquement « cas contacts » et peuvent donc continuer à venir à l’école. Dans ces conditions, le traçage des cas ne sera effectué que, si et seulement si, l’adulte encadrant était en interaction rapprochée/fréquente avec l’enfant et ne portait pas de masque grand public de catégorie 1 ou de masque à usage médical, mais aussi si 3 enfants de fratries différentes sont positifs dans la même classe.

La CGT Éduc’action est très sceptique face à ces nouvelles instructions sanitaires et la célérité avec laquelle le ministère suit les recommandations du HSCP. Elle considère qu’elles arrivent à un moment très opportun pour le gouvernement et le ministre de l’Éducation nationale qui peinent à gérer cette pandémie par manque d’anticipation, de moyens humains et matériels et de réelle politique de santé.

Lire la suite

Le 8 pages « spécial » stagiaires 1er et 2d dégré en INSPE : Rentrée 2020

Publication : 8 juillet 2020 Mis à jour : 13 juillet 2020

Cher·es collègues, 

Ce 8 pages vous apportera les premières réponses aux questions que vous vous posez à cette rentrée à l’INSPE en tant que lauréat·e d’un concours qui fait de vous un fonctionnaire stagiaire. Votre année qui mêle la formation professionnelle dans vos établissements et les cours à l’INSPE est particulière et d’une très grande importance pour votre carrière en tant qu’enseignant·e…

Lire la suite dans le 8 pages « Spécial » Stagiaires 1er et 2nd degré en INSPE : Rentrée 2020

    Votre nom (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Votre numéro de téléphone

    Sujet

    Votre message

    code de sécurité:captcha

    Veuillez saisir le code ci-dessus :