Catégorie : Actualité

Dans les écoles
Dès la rentrée mobilisons-nous !

Publication : 14 septembre 2021 Mis à jour : 15 septembre 2021

Les 18 derniers mois ont souligné l’importance de la nécessité d’un plan d’urgence pour l’École comme la CGT Éduc’action le revendique depuis longtemps. Il n’en est malheureusement rien ! Aucune mesure ministérielle pour améliorer les conditions de travail des personnels et d’études des élèves. Aucun plan de titularisation des personnels précaires ni aucune création de postes supplémentaires pour alléger les effectifs par classe et accompagner les élèves… Rien n’a permis d’aborder sereinement cette rentrée.


Le mépris ministériel récurrent se traduit également dans les revalorisations salariales actées ou proposées. Elles laissent un goût amer aux personnels alors que leurs attentes étaient fortes. La prime d’attractivité est loin d’être satisfaisante en termes de montant et de forme (indemnitaire et non indiciaire), discriminante et laisse de très nombreux collègues sans perspective d’augmentation. Reprenons la main et portons nos justes revendications pour obtenir un plan d’urgence.

Lire la suite du tract et télécharger le au format PDF

Il faut un plan d’urgence pour l’éducation !

Publication : 9 septembre 2021 Mis à jour : 10 septembre 2021

Il faut un plan d’urgence pour l’éducation ! 

L’École a été soumise à rude épreuve et les personnels ont terminé l’année dans un état de fatigue rarement atteint.

La rentrée 2021 est de nouveau marquée par le manque d’anticipation et la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire. La rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages.

Au lieu de cela :

• refus de créer un collectif budgétaire pour la création de postes d’enseignant.es, de CPE, AED, AESH, de PsyEN, de RASED, de personnels administratifs, techniques, santé et sociaux dans les écoles, les établissements et les services pour répondre aux besoins

• refus d’annuler les suppressions de postes

• publication de la circulaire de rentrée sans concertation

Encore une fois, le ministre est dans le déni de réalité en refusant de prendre les mesures nécessaires. Cette absence d’anticipation et de prise de décisions est irresponsable au regard des enjeux de gestion et de sortie de crise.t des instrumentalisations de tous ordres. Le respect de la loi de 1905, le Statut de fonctionnaire d’Etat et la liberté pédagogique constituent la meilleure protection pour les personnels et les élèves eux-mêmes.

Lire la suite et télécharger le communiqué au format PDF

Guide de rentrée stagiaires 2021/2022

Publication : 3 juillet 2021 Mis à jour : 5 juillet 2021

 Guide de rentrée stagiaires 2021/2022

Bienvenue à l’Éducation nationale ! Les médias font la même publicité à chaque rentrée : baisse d’attractivité du métier d’enseignant·e, crise des vocations, dévalorisation de l’image du prof, manque de performance de l’École française avec des enseignant·es parmi les plus mal payé·es de UE… Les bonnes questions ne semblent jamais posées, car si on décrit les échecs, on ne met pas assez en avant les raisons de ceux-ci et la responsabilité de l’État. Enseignant·e est un métier qui s’apprend et durant cette année de stage vous allez découvrir presque toutes les facettes de ce métier : l’enthousiasme de découvrir les classes et les élèves, d’essayer des techniques pédagogiques innovantes et émancipatrices, apprendre à comprendre les matières à enseigner, rencontrer les collègues au sein de la salle des personnels et dans le travail en équipe…

Lire le guide de rentrée stagiaire 2021/2022 au format PDF

Appel à se mobiliser dès la rentrée, à se mettre en grève le 23 septembre et à préparer la mobilisation interprofessionnelle

Publication : 21 août 2021 Mis à jour : 23 août 2021

Pour un plan d’urgence dans l’éducation, pour les postes, les salaires, l’amélioration des conditions de travail.

Appel à se mobiliser dès la rentrée, à se mettre en grève le 23 septembre et à préparer la mobilisation interprofessionnelle

L’Ecole a été soumise à rude épreuve et les personnels ont terminé l’année dans un état de fatigue rarement atteint.

La rentrée 2021 est de nouveau marquée par le manque d’anticipation et la confusion de la politique suivie face à la poursuite de la crise sanitaire. Par ailleurs, alors que cette rentrée aurait nécessité la mise en place d’un plan d’urgence et la création massive de postes pour l’éducation dans un contexte qui a rendu plus compliquée la progression des apprentissages, le ministère poursuit une politique qui va à rebours des besoins du service public :


      – refus de créer un collectif budgétaire pour la création de postes d’enseignant.es, de CPE, AED, AESH, de PsyEN, de RASED, de personnels administratifs, techniques, santé et sociaux dans les écoles, les établissements et les services pour répondre aux besoins et annuler les suppressions de postes notamment dans le 2d degré où le déploiement d’heures supplémentaires est une réponse inadaptée

      – publication de la circulaire de rentrée sans qu’aucune concertation préalable n’ait été organisée. 
De plus, son contenu relève davantage de la promotion de la politique ministérielle.

Encore une fois, le ministre est dans le déni de réalité en refusant de prendre les mesures nécessaires. Cette absence d’anticipation et de prise de décisions est irresponsable au regard des enjeux de gestion et de sortie de crise.

Lire la suite : Appel à se mobiliser dès la rentrée, à se mettre en grève le 23 septembre et…

Suites du Grenelle de l’Éducation : si peu et si dangereux.

Publication : 19 juin 2021 Mis à jour : 21 juin 2021

Suites du Grenelle de l’Éducation : si peu et si dangereux.

À l’issue du Grenelle de l’Éducation, le ministre Blanquer a défini 12 mesures dont la mise en œuvre est annoncée « avant janvier 2022 ». Il s’agit de relancer « l’agenda social » avec les organisations syndicales et les premiers groupes de travail ont débuté depuis quelques jours.

Pour l’heure, peu de choses concrètes avancées par le ministère, mais surtout quelques propositions jugées dangereuses ou inacceptables par la CGT Éduc’action. Rien d’étonnant puisque nous avions prédit ce scénario depuis de nombreux mois.

Le principal chantier concerne la question des revalorisations salariales que le ministre qualifie d’historiques. Pour la CGT Éduc’action, rien de révolutionnaire puisqu’il ne s’engage plus sur une loi de programmation pluriannuelle et qu’aucun plan d’urgence, que nous revendiquons depuis de nombreux mois pour améliorer les conditions de travail et d’étude dans l’Éducation nationale, n’est discuté.

Lire la suite

Les élèves de la voie professionnelle passent leur Bac aussi !

Publication : 16 juin 2021 Mis à jour : 17 juin 2021

Les élèves de la voie professionnelle passent leur Bac aussi !  

Cette année encore, les médias nationaux ne parlent que de l’épreuve de philosophie des élèves de la voie générale et technologique. Pourtant, environ un tiers des lycéen·nes ont déjà commencé leurs épreuves la veille. En effet, mercredi 16 juin, les candidat·es au Bac professionnel ont passé leur épreuve de lettres et d’histoire-géographie. Le silence  sur ces épreuves est symptomatique de la place de la voie professionnelle dans le système éducatif français.

Lire la suite

Rentrée 2021 : Exigeons un plan d’urgence !

Publication : 9 juin 2021 Mis à jour : 10 juin 2021

Rentrée 2021 :


Exigeons un plan d’urgence !

Derrière son slogan d’une voie professionnelle « d’excellence et d’avenir » Jean-Michel Blanquer poursuit, avec entêtement, le démantèlement de l’enseignement professionnel sous statut sco-laire. Son mépris s’est particulièrement manifesté dans son manque de réactivité à nos demandes d’aménagements des programmes et des examens. Les personnels sont restés livrés à eux-mêmes toute l’année.

 Lire la suite du tract au format PDF

Collège du monde d’après Pire que celui d’avant ?

Publication : 9 juin 2021 Mis à jour : 10 juin 2021

Collège du monde d’après

 
Pire que celui d’avant ?

Une année scolaire complète perturbée par la crise sanitaire et quinze mois après le premier confinement, où en est-on dans les collèges ? La doxa blanquerienne du « tout va bien » s’est fracassée sur l’écueil de la réalité, aucune leçon n’a été réellement tirée des multiples rebondissements liés au COVID et les équipes ont été livrées à elles-mêmes pour faire face aux décisions erratiques du gouvernement

Dire tout dans les médias et imposer son contraire le lendemain, sans aucune concertation bien sûr, a usé les équipes, qui se sont senties de plus méprisées par des pinaillages pour obtenir les protections sanitaires nécessaires, à l’image de la vraie-fausse priorité pour la vaccination.

 Lire la suite du tract au format PDF

Lycées « PROFESSEURS RÉFÉRENTS ÉLÈVES » Encore une fausse bonne idée !

Publication : 9 juin 2021 Mis à jour : 10 juin 2021

Lycées « PROFESSEURS RÉFÉRENTS ÉLÈVES » Encore une fausse bonne idée !

Qu’est-ce que le dispositif prof référent élève ?

En classe de première et de terminale générale et technologique, le dispositif professeurs référents élèves (PRE) permettrait de suivre 12 à 18 élèves. Théoriquement, il viserait soit de seconder le·la professeur·e principal·e, soit de s’y substituer en récupérant l’ensemble de ces moyens. Dans les faits, aucun moyen supplémentaire n’étant alloué aux établissements pour les rémunérer, les PRE sont créés pour remplacer les PP, en premier lieu pour la classe de Première.

Comme le·la PP, le·la PRE doit assurer le suivi pédagogique de l’élève (difficultés, axes de progressions etc.), faire le lien avec sa famille et l’ensemble de l’équipe éducative (collègues, CPE, direction, Psy-En). Il doit également aider les élèves dans leur démarche d’orientation.

 Lire la suite du tract au format PDF

STOP au mépris pour les personnels et les élèves GREVE des surveillances et du grand oral

Publication : 9 juin 2021 Mis à jour : 11 juin 2021

STOP au mépris pour les personnels et les élèves

GRÈVE des surveillances et du Grand oral

Pour les élèves comme les personnels de Lycées Généraux, Technologiques ou Professionnels, l’année scolaire 2020-2021 a été particulièrement éprouvante. À la situation sanitaire s’ajoute la mise en place des réformes des lycées et du baccalauréat qui ont profondément transformé nos établissements.

Dans ce contexte, notre ministère n’a eu de cesse de prendre les personnels au dépourvu par des changements de dernière minute, des injonctions contradictoires et un refus de dialogue :

– rentrée de novembre après l’attentat de Samuel Patty où se sont enchainés ordres et contre-ordres;

– confinement de mars non préparé, alors qu’il aurait pu être anticipé avec les personnels;

– aménagements des programmes et des épreuves tardifs et bien en deçà des attentes;

– épreuve de l’oral de chef-d’oeuvre et de Grand oral maintenue en dépit de l’inégalité entre les candidats, et de l’impréparation avec les équipes.

 Lire la suite du tract au format PDF