Vincent Ruffiot

Articles de cet auteur

Construire la mobilisation pour gangner

École privée, séparatisme scolaire et social…ça suffit !

Communiqué de presse CGT Éduc’action

Montreuil, 22 janvier 2024

Communiqué de presse CGT Éduc’action

En seulement quelques jours à la tête du très conséquent ministère de l’Éducation nationale, de la jeunesse et du sport, la ministre Oudéa-Castera a réussi l’exploit d’enchainer assez de controverses pour faire prendre conscience au grand public du poids de l’École privée dans le système éducatif français, de son rôle dans le creusement des inégalités et le contournement du système par les « élites » afin de préserver la reproduction sociale.

Sa nomination montre une nouvelle fois qu’on peut être ministre de l’Éducation nationale tout en faisant le choix d’une scolarité dans l’enseignement privé. Ce choix personnel caractérise le fait que pour les familles les plus favorisées, le service d’éducation public n’est pas assez bien (même dans les quartiers parisiens privilégiés) pour elles. Rien ne remplace l’enseignement privé, même si les établissements choisis sont parmi les plus réactionnaires (brutalité, sexisme, enseignement religieux imposé…) et élitistes. En refusant le système et ses règles (écoles de secteur, Parcoursup…), en usant d’excuses fallacieuses, en soutenant un établissement jugé hors la loi par son propre ministère et en pointant du doigt l’Éducation nationale et ses personnels, la ministre se fait la porte-drapeau d’un séparatisme social et scolaire assumé de la part des classes dirigeantes. Impensable et inacceptable alors qu’elle est la garante de l’Institution et des valeurs d’égalité que celle-ci doit porter. C’est également le reniement le plus complet de l’engagement pris par son prédécesseur Ndiaye en matière de mixité, mais aussi la marque de fabrique d’un gouvernement assumant clairement de liquider les Services publics et d’ancrer l’École du tri pour optimiser la reproduction sociale des plus favorisé·es.

Pour la CGT Éduc’action, l’affaire Oudéa-Castera rappelle à tout le monde que l’opposition École publique-École privée existe toujours au détriment de la première. Contournement de la carte scolaire, faiblesse de la mixité sociale, inégalités scolaires… le tout généré et alimenté par un très important financement public (75% provenant de l’État et des collectivités territoriales) instauré par la loi Debré. L’État a donc lui-même mis en place une concurrence déloyale dont profitent ses plus hauts responsables. En introduisant la scolarisation obligatoire dès 3 ans sans remettre en cause la prise en charge des dépenses de fonctionnement du privé par les collectivités territoriales, la loi Blanquer a renforcé cette inégalité et le « détournement » des fonds publics vers le privé. À l’heure où l’enseignement public a besoin de moyens pour recruter et former ses personnels, pour équiper correctement ses écoles-établissements-services et appréhender la transition écologique, pour augmenter ses personnels, pour lutter efficacement contre le séparatisme social et scolaire, pour garantir un grand service public d’Éducation nationale unifié, laïque et gratuit (porteur de cohésion sociale), la CGT Éduc’action exige la nationalisation de l’enseignement privé et l’abrogation de la loi Debré. Elle exige également le réengagement financier de l’État et une augmentation significative de la part du PIB allouée à l’École avec un seul mot d’ordre : fonds publics pour École publique.

Appel à la grève le 1er février

Les évaluations à l’école c’est toujours non !

Communiqué intersyndical

À l’initiative du Conseil d’Évaluation de l’École, instance créée par la loi « pour une École de la confiance », les autorités académiques imposent aux personnels les évaluations d’école, composées d’une auto- évaluation que doivent mettre en œuvre les équipes, et d’une « évaluation externe », qui peut parfois s’apparenter à un véritable audit, menée par des groupes d’évaluateurs constitués par les DSDEN.

Au moment où les conditions de travail sont dégradées comme jamais et principalement par le manque de personnels, notamment dans le remplacement, dans les RASED ou dans l’accompagnement des élèves en situation de handicap, et alors que le ministre prévoit 1709 nouvelles suppressions de postes d’enseignantes et enseignants du 1er degré à la rentrée 2024, comment peut-on demander aux personnels de « s’auto- évaluer » ?

Lire la suite

Mouvement 2024

Lire la suite

Guide Stagiaires 2023/2024

EDITO

Bienvenue à l’Éducation nationale !

Cette année, la chute vertigineuse du nombre des candidats et candidates aux concours n’a pas été enrayée et illustre le manque d’attractivité du métier d’enseignant·e. Par ailleurs, de par la réforme de la formation initiale et la mastérisation de plus en plus d’étudiants ou d’étudiantes se détournent des métiers de l’Éducation.

Pourtant, enseigner est un métier dans lequel les personnels peuvent trouver beaucoup de satisfactions. Encore faudrait-il que ce métier soit revalorisé correctement et qu’il puisse s’exercer dans des conditions dignes.

Ces aspects sont de la responsabilité de l’Etat qui n’a, de toute évidence, pas pris la mesure de la situation. Ainsi, pour pallier le manque de personnels auquel seront confrontées bon nombre d’académies et de DSDEN à la rentrée, le recours aux contractuel·les va encore s’intensifier avec les recrutements express façon «job-dating» qui en disent long sur la considération que porte l’administration sur le métier.

Pourtant, enseigner est un métier qui s’apprend.

Essayer des techniques pédagogiques innovantes et émancipatrices, apprendre à comprendre comment enseigner ne s’improvisent pas et vous aurez l’année pour découvrir ces différentes facettes du métier. Être enseignant·e c’est aussi faire partie d’une équipe et partager des moments collectifs qui peuvent aussi, parfois, se transformer en moments revendicatifs.

L’information principale à retenir est que la CGT Éduc’action vous accompagnera à chaque étape de votre carrière.

À travers ce guide, la CGT Éduc’action a voulu vous fournir un maximum d’informations utiles sur, par exemple, le reclassement, les rémunérations, votre suivi pédagogique et les évaluations qui vont jalonner votre parcours cette année et vous permettre, ainsi, de débuter de façon plus sereine.

Les militants et militantes, dans les académies, seront à vos côtés dans cette découverte du métier, mais aussi pour lutter pour de nouveaux droits, pour en finir avec les évaluations “sanction” et pour enfin parvenir à l’émancipation.

Ne restez pas isolé·e : syndiquez-vous !

Télécharger le guide INSPE 2023/2024

  • PAGE 2 : ÉDITO
  • PAGE 3 : L’ANNÉE DE STAGE EN RÉSUMÉ
  • PAGE 4 : UNE CGT FÉMINISTE
  • PAGE 5 : TEXTES DE RÉFÉRENCE
  • PAGES 6 & 7 : À L’INSPE
  • PAGES 8 & 9 : CALENDRIER
  • PAGES 10 & 11 : MON ÉCOLE / MON ÉTABLISSEMENT
  • PAGES 12 & 13 :  LA PAPERASSE
  • PAGE 14 : NOS REVENDICATIONS
  • PAGE 15 : REJOINDRE NOTRE SYNDICAT
  • PAGE 16 : CONTACTS

Manifestations du 06 juin

  • DOUBS (25)
    • Besançon : 14h00 – Parking Battant
    • Montbéliard : 14h30 – Champ de Foire
    • Pontarlier : 16h30 – Place d’Arçon
  • JURA (39)
    • St Claude : 10h00 – place de l’Abbaye
    • Dole : 10h30 – av de Lahr
    • Lons le Saunier : 15h00 – Place de la Liberté
  • HAUTE-SAONE (70)
    • Vesoull : 14h00 – Place du 11e Chasseurs
  • TERRITOIRE DE BELFORT (90)
    • Belfort : 10h00 – Place de l’Arsenal

LIRE le tract confédéral

Lire le communiqué de presse intersyndical

Tract AESH – AED : des annonces présidentielles inquiétantes

Tract AESH-AED : des annonces présidentielles inquiétantes

Soucieux de tourner rapidement la page réforme des retraites, le président Macron occupe le terrain et enchaine les annonces afin de multiplier les écrans de fumée. C’est en ce sens que le 26 avril dernier, lors de la Conférence nationale sur le handicap, il affiche clairement ses ambitions. Et tant pis si celles-ci sont déconnectées de la réalité et très dangereuses pour les élèves et les personnels. Tour d’horizon rapide…

  • DES MESURES ANNONCÉES SANS CONCERTATION ;
  • AESH ET AED FUSIONNÉS EN UN SEUL MÉTIER ?
  • DES SOLDES AU SERVICE DE LA PRÉCARITÉ ?
  • LES STRUCTURES SPÉCIALISÉES DISPARAISSENT… AU PROFIT D’ÉQUIPES MOBILES ! ;
  • UNE NOUVELLE GESTION DE L’INCLUSION QUI POSE QUESTION… !
  • DES ANNONCES DE PURE LOGIQUE COMPTABLE !
  • CDISATION AESH APRÈS LE CDD DE 3 ANS : CHANCES OU PIÈGE ?

Télécharger le tract AEH

Bulletin Lycée Général et Technologique – mars 2023

Bulletin d’information LGT n°30

  • Indice de Position Sociale (IPS) : les écarts se creusent
  • Une Épreuve Anticipée de Français écrasante au terme d’une marche forcée épuisante !
  • 44.2, 47.1, 49.3… Après le Loto parlementaire, on continue la mobilisation !

Lire et télécharger le bulletin d’information

Tract 6 juin : Toutes les raisons de se mobiliser

L’ÉDUCATION NATIONALE CIBLE DE TOUTES LES ATTAQUES

TOUTES LES RAISONS DE SE MOBILISER LE 6 JUIN

  • RÉSUMÉ DE LA POLITIQUE SALARIALE ;
  • LE PACTE, C’EST QUOI ?
  • POURQUOI C’EST INACCEPTABLE ?
  • DES CONTRE-RÉFORMES QUI ABIMENT LE SENS DU MÉTIER…
  • QUI ONT DES CONSÉQUENCES SUR LES PERSONNELS ;
  • UNE MISE QU PAS GÉNÉRALISÉE …
  • LE SNU SORT PAR UNE PETITE PORTE ET RENTRE PAR UNE AUTRE…

POUR NOS RETRAITES, NOS SALAIRES? CONTRE LES RÉFORMES ET ATTAQUES PORTÉES CONTRE NOTRE SYSTÈME ÉDUCATIF ET LES PERSONNELS QUI Y TRAVAILLENT. POUR NOS ÉLÈVES ? LEUR CONDITIONS D’ÉTUDES ET NOS CONDITIONS DE TRAVAIL…

METTONS-NOUS EN GRÈVE LE MARDI 6 JUIN

Télécharger le tract